Accédez directement au menu d'accessibilité.

Options d'accessibilité

ptenfrites
Contenu du haut de la page
Dernières nouvelles

L'IFSP et l'IFCE développent un prototype de respirateur

Le projet utilise un équipement simple et, s'il est approuvé, peut être produit dans tous les instituts fédéraux du Brésil

  • Publication: jeudi 14 mai 2020, 18h53
  • Dernière mise à jour le lundi 18 mai 2020, à 18:09

Chercheurs de Laboratoire Maxwell de micro-ondes et d'électromagnétisme appliqué (LabMax-IFSP), en collaboration avec une équipe de l'Institut fédéral du Ceará (IFCE), développent un prototype de respirateur mécanique, dans le cadre du projet VentMeCovid19.

À l'IFSP, les professeurs du Campus Suzano Antonio Marques (responsable du projet mécanique), Wagner Garo, Antônio Mendes et le directeur Breno Teixeira Santos, ainsi que les professeurs du Campus Cubatão Alexandre Maniçoba et Charles Oliveira, participent. À l'IFCE, une équipe coordonnée par le directeur de la recherche José Wally Mendonça Menezes participe. Le groupe dispose également de professionnels de la santé qui apportent un accompagnement sur les problématiques cliniques et physiologiques. Parmi eux, le docteur Juan Mejía, chirurgien cardiovasculaire spécialisé en ECMO (oxygénation membranaire extracorporelle), directeur de CityCor (CE) et les kinésithérapeutes respiratoires Ingrid Correia Nogueira, d'Unichristus (CE), Luiz Alberto Forgiarini, de l'Université La Salle (RS)), et Fabrício Fontoura, membre de la Commission nationale de télé-conseil Covid-19 du Conseil fédéral de physiothérapie et d'ergothérapie - COFFITO.

Selon le professeur Alexandre Maniçoba, l'idée initiale du projet vient de l'Institut fédéral du Ceará et a commencé à être développée par les professeurs de l'IFSP le 26 mars. «Le professeur Wally m'a contacté et m'a dit que l'IFCE développait des projets avec des respirateurs et nous a demandé (du laboratoire Maxwell) de les aider avec l'un d'entre eux. C'est alors que nous avons commencé à travailler sur le projet basé sur le respirateur mécanique Takaoka », a-t-il déclaré. Le Takaoka est un respirateur mécanique qui ne nécessite qu'une alimentation en air / oxygène, dans sa conception d'origine. La version actuelle du prototype, développée au Campus Suzano, utilise un corps principal usiné en aluminium et acier et des pièces externes en plastique imprimées sur une imprimante 3D.

Selon le professeur Breno Santos, le prototype subit des tests de fonctionnement, afin que ses paramètres soient adaptés aux échelles physiologiques. Selon lui, il n'y a toujours pas de date prévue pour effectuer des tests sur des animaux ou des humains ou d'estimation par rapport au coût, mais il déclare que l'équipement «pensait pour qu'il soit le moins cher possible et qu'il puisse être usiné. avec un équipement simple, des tours et des outils faciles à trouver dans n'importe quel atelier », a-t-il déclaré.

Alexandre Maniçoba a déclaré que dans la prochaine phase du projet, il y aura une automatisation de l'appareil, où des capteurs et des actionneurs seront installés dans le respirateur, ce qui permettra les paramètres de travail, tels que la pression, par exemple. Après cela, le projet sera transmis aux instances médicales responsables afin qu'il puisse être validé.

La différence de ce respirateur, selon le professeur Maniçoba, est que, parce qu'il est très simple dans sa construction, il peut être produit à grande échelle, dans tous les instituts fédéraux du Brésil. «Faire partie d'un travail comme celui-ci, compte tenu de son caractère humanitaire, est en soi l'une des plus grandes réalisations de la carrière d'un chercheur, car nous travaillons pour sauver des vies. C'est presque comme porter la chemise de l'Institut et le symbole IF faisant de vous un super-héros, c'est le sentiment que nous ressentons ».

enregistré:
Contenu de fin de page