Accédez directement au menu d'accessibilité.

Options d'accessibilité

ptenfrites
Contenu du haut de la page
Dernières nouvelles

Des chercheurs de l'IFSP participent au développement d'un ventilateur pulmonaire à faible coût

Les professionnels de l'institut font partie d'une équipe articulée par des chercheurs de Poli-USP qui ont développé Inspire; le respirateur a déjà été testé avec succès sur l'homme

  • Publication: mardi 28 avril 2020, 19h30
  • Dernière mise à jour le jeudi 30 avril 2020, 15h49

Les chercheurs de l'IFSP participent à une équipe multidisciplinaire articulée par des professionnels de l'École polytechnique (Poli) de l'USP, qui a développé la conception d'un ventilateur pulmonaire d'urgence pour répondre à la demande éventuelle du dispositif hospitalier en raison de la pandémie Covid-19, le INSPIRER. L'équipe comprend des chercheurs possédant une vaste expérience dans les domaines du biomédical, de la mécanique, de la mécatronique, de l'énergie, de l'électronique et de l'ingénierie de production, ainsi qu'une expérience dans le prototypage et les tests d'appareils utilisés en médecine.

Parmi les membres de l'équipe de développement figurent les professeurs de Câmpus Sorocaba André Martins et Sérgio Shimura, le directeur général, Denilson Mirim, et l'étudiant en initiation scientifique, Anderson Blank. Selon Denilson, les chercheurs de l'IFSP ont principalement travaillé à la mise en place de l'interface homme-machine, dans le langage de programmation C, et à son intégration avec l'écran tactile du prototype.

Le Prototype INSPIRER est un ventilateur ouvert à faible coût, entièrement produit avec la technologie nationale, qui utilise des composants largement disponibles sur le marché brésilien. Le développement du prototype est terminé, bien qu'il continue d'être constamment amélioré.

Selon Denilson, l'équipe Câmpus Sorocaba a livré lundi (27) deux appareils dans sa dernière version. Désormais, le prototype ne recevra que des modifications incrémentielles. «L'IFSP participe toujours à cette étape, y compris les nouvelles fonctionnalités qui composeront la version finale d'Inspire. Plus tard, nous participerons au suivi des phases de fabrication et de test », a-t-il déclaré.

Selon déclaration publiée par l'équipe du projet, les 17, 18 et 19 avril, des études ont été menées auprès de quatre patients, dans les locaux de l'Institut de Cardiologie de l'Hôpital das Clínicas de la FMUSP. Selon le document, INSPIRE a été considéré comme approuvé dans cette étude, y compris en mode assisté contrôlé par pression, sans aucune complication. Le respirateur doit encore être approuvé par les organismes de validation sanitaire, tels que l'Agence nationale de surveillance de la santé (Anvisa), pour être fabriqué. Selon l'équipe de développement, le respirateur devrait coûter 15 fois moins cher que le modèle le moins cher du marché.

Le professeur Denilson a souligné l’importance de participer à l’élaboration d’une solution indispensable à ce stade. Selon lui, la société traverse une situation sans précédent, à la fois du point de vue de la pandémie et d'une tentative de nier la science qui n'a jamais été vue auparavant. «Nous, enseignants-chercheurs, voyons dans ce contexte l'opportunité de contribuer à la société dans une solution qui peut sauver des vies et réaffirmer également la valeur de la science et des établissements d'enseignement public, qui ont été la cible de nier son importance pour la construction d'un plus juste la société et les opportunités pour nos jeunes, qui seront l'avenir de notre pays », a-t-il déclaré.

enregistré:
Contenu de fin de page